beeg hd videos


vidĂ©os hd gratuites Bonjour les amis, je suis Samet, j’ai vraiment envie de vous parler d’un de mes souvenirs, mĂŞme s’il est un peu long, avec tous les dĂ©tails. J’espère que vous lirez et apprĂ©cierez jusqu’Ă  la fin sans vous ennuyer.

Tout d’abord, permettez-moi de me prĂ©senter, oui je m’appelle Samet. J’ai 37 ans, 175 ans, 80 kg, brune, vivant Ă  Konya, qui aime vivre le plaisir jusqu’au bout dans des rĂ´les actifs et passifs et aime repousser les limites.

Mon expĂ©rience a commencĂ© il y a environ un an, une nuit oĂą je cherchais un partenaire dans les mondes virtuels. Lorsque j’ai ouvert mon compte sur facebook, j’ai vu qu’il y avait 6 demandes d’amis, j’examinais et acceptais leurs profils Ă  tour de rĂ´le, mais l’un d’eux a reçu un message dès qu’il a acceptĂ©.

Salut, pouvons-nous nous rencontrer? j’Ă©crivais.

“Bien sĂ»r”, ai-je rĂ©pondu, et nous avons commencĂ© Ă  discuter. Il a dit qu’il s’appelait Erem, qu’il avait 24 ans et qu’il Ă©tait complètement passif. Quand j’ai dit que je pouvais ĂŞtre Ă  la fois actif et passif, il a rĂ©pondu que ce serait suffisant si vous Ă©tiez actif pour moi. Nous parlions de ce que nous aimions et aimions pour mieux nous connaĂ®tre, notre Ă©tat d’esprit s’Ă©tait ajustĂ© et j’ai rĂ©alisĂ© que nous voulions les mĂŞmes choses. Je n’en croyais pas mes yeux quand nous nous envoyions des photos, elle avait un corps girly brillant et glabre. en plus, il Ă©tait un peu petit.

Ses hanches Ă©taient minuscules. comme si je pouvais tenir ses deux hanches d’une seule main. Après s’ĂŞtre envoyĂ© nos photos de visage, j’Ă©tais dans ma tĂŞte et j’ai commencĂ© Ă  rĂŞver de baiser Erem le plus tĂ´t possible. Puis, quand il a dit que je vivais seul dans ma propre maison, je pouvais vous hĂ©berger, j’ai presque sautĂ© de joie. Une personne totalement passive qui fait tout ce que je veux, qui correspond Ă  mes goĂ»ts et qui vit seule, que demander de plus,

J’Ă©tais maintenant complètement possessif envers Erem et je faisais des plans sur la façon dont je le baiserais et coucherais avec lui. Ces pensĂ©es m’ont vraiment Ă©nervĂ©. Il Ă©tait environ 23h30 Ă  minuit. Je me disais qu’il vivait seul d’une manière ou d’une autre, et si je lui faisais une offre, l’accepterait-il, nous nous Ă©teindrions mutuellement.

J’ai Ă©crit un peu plus tard. Qu’est ce que tu fais maintenant?
“Rien, je viens de prendre une douche, je discute avec toi nue”, a-t-elle dit.
Mon excitation augmentait encore plus. J’ai dit que je pouvais venir si tu voulais.
Il a dit: “D’accord, si tu peux venir, je serai une femme jusqu’au matin, je te ferai voler au-dessus des nuages de plaisir.”

D’accord, donne-moi l’adresse, j’ai dit que je viendrais tout de suite. Quand il a Ă©crit l’adresse, de l’eau bouillante a Ă©tĂ© versĂ©e sur ma tĂŞte. Il vivait dans le district de SeydiĹźehir Ă  Konya. Il y avait exactement 90 km entre nous. Tous mes espoirs ont Ă©tĂ© déçus, je m’ennuyais terriblement. Je ne pouvais ni aller Ă  SeydiĹźehir, ni avoir un endroit pour hĂ©berger s’il venait Ă  Konya. Nous ne pouvions pas aller plus loin que le chat virtuel.

Bref, on a fini cette nuit-lĂ , la nuit du lendemain j’ai vu qu’il avait envoyĂ© d’innombrables messages sur facebook. Je n’Ă©tais pas très intĂ©ressĂ© par ce qu’il Ă©crivait parce que ce ne serait plus rĂ©el. J’Ă©crivais des rĂ©ponses, en les gardant courtes pour qu’elles ne soient pas brisĂ©es. les jours ont suivi les jours. Environ 20 jours plus tard, au travail, le patron m’a appelĂ© dans sa chambre et m’a remis un morceau de papier avec l’adresse et le numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone dessus.

Terminez votre travail aujourd’hui, vous irez Ă  SeydiĹźehir demain, le client vous accueillera, prendra les dimensions du meuble et reviendra. J’ai tout de suite pensĂ© Ă  Erem, j’ai dit au patron, mon frère, j’ai un ami soldat lĂ -bas, je lui rendrai visite une fois terminĂ©, est-ce que ça va? Ça va, mais ne sois pas trop tard, rĂ©pondit – il. J’ai passĂ© une soirĂ©e difficile, mon excitation Ă©tait encore vive.

Quand j’ai vu qu’Erem Ă©tait en ligne, je l’ai Ă©crit immĂ©diatement.
Bonjour, que fais-tu demain? J’ai dit.
Il a dit qu’il n’avait jamais travaillĂ© de la mĂŞme façon.
J’ai dit, allez, je viens Ă  SeydiĹźehir, peut-ĂŞtre que nous nous rencontrerons.
Il a dit: “D’accord, j’attends dĂ©finitivement.”
Mais j’ai dit que vas-tu faire?
Il a rĂ©pondu: “Je peux obtenir la permission, c’est bon.

Après avoir pris une douche et m’ĂŞtre prĂ©parĂ©, je suis allĂ© me coucher, j’ai terminĂ© mon travail jusqu’Ă  midi le lendemain et j’ai appelĂ© Erem au tĂ©lĂ©phone.

Quand je dis que j’ai fini, je prends position, il a rĂ©pondu: “Viens.”Quand je suis allĂ© Ă  l’adresse qu’il a donnĂ©e, j’ai vu qu’il y avait un immeuble de 4 Ă©tages sur le site près du Centre. Quand j’ai appelĂ© au tĂ©lĂ©phone, je vous ai vu et je vous ai dit de venir au 2ème Ă©tage, numĂ©ro 4. J’ai rapidement montĂ© les escaliers en courant. Avant mĂŞme que j’aie sonnĂ©, la porte s’est ouverte. Je ne pouvais voir son visage que du cĂ´tĂ© de la porte. Il a dit entrez. Je n’en croyais pas mes yeux quand je suis entrĂ©. Il Ă©tait dans les vĂŞtements que j’avais Ă©crits la veille en bavardant et que j’aimais bien.

Une robe noire qui rĂ©vèle toutes les lignes moulantes de son corps, commençant juste au-dessus de ses seins et se terminant au milieu de ses hanches, laissant ses Ă©paules exposĂ©es, des bas noirs atteignant ses genoux en dessous et de longs talons. Je n’avais pas rĂ©alisĂ© auparavant que ses longs cheveux qui descendaient jusqu’Ă  ses Ă©paules Ă©taient longs. Elle Ă©tait devenue une femme Ă  part entière avec son maquillage.

J’ai pu me dĂ©barrasser de l’effet sur moi et dire que tu es très belle. Je suis entrĂ© dans la pièce et je me suis assis au milieu du trois places, la pièce Ă©tait juste Ă  cĂ´tĂ© de moi. Je ne pouvais pas dĂ©tacher mes yeux de la peau nue exposĂ©e de ses jambes lisses et magnifiques, je voulais l’embrasser.

Il a dit que puis-je vous offrir du thĂ©, du cafĂ© ou quelque chose de froid. Je ne pouvais que te dire. “Prends-le alors, je suis Ă  toi, bois-le Ă  ton cĹ“ur” dit-il en souriant.

J’ai lentement dĂ©placĂ© ma main vers ses jambes, les touchant et les caressant, et j’ai commencĂ© Ă  ramper vers le haut. Je me suis penchĂ© et j’ai embrassĂ© ses lèvres tout en regardant son visage, la pièce m’a rĂ©pondu et nous avons commencĂ© Ă  nous embrasser. Alors que je tournais lentement autour de ses lèvres en embrassant son menton et ses cĂ´tĂ©s, je n’Ă©tais pas assis inactif dans ma main, caressant et caressant entre ses jambes et ses hanches. Alors que je me reculais et le regardais, il a attrapĂ© mon t-shirt et l’a lentement enlevĂ©, s’est penchĂ© et a embrassĂ© mes seins, quand je me suis penchĂ© en arrière sur le canapĂ©, mes seins ont glissĂ© entre mes jambes en embrassant mon ventre, il s’est agenouillĂ© juste devant moi, a dĂ©boutonnĂ© ma ceinture et mon pantalon, s’est penchĂ© et l’a enlevĂ© et l’a jetĂ© sur le cĂ´tĂ©. Je suis tellement excitĂ© en tenant le bout de mon boxer et en regardant mon visage, je vais le voir en direct maintenant, en disant cela et en me penchant. Quand ma bite durcie est sortie, il a attrapĂ© son corps avec sa main et l’a caressĂ© lentement, puis s’est penchĂ© et l’a doucement pris dans sa bouche. C’Ă©tait un tel plaisir de sentir ta bouche chaude et humide sur ma bite. Après l’avoir mis dans et hors de sa bouche Ă  mi-hauteur plusieurs fois, il est venu doucement en appuyant et en lĂ©chant sa langue du bas de ma bite jusqu’Ă  sa tĂŞte et l’a rapidement remis dans sa bouche. cette fois, il me rendait fou en essayant de le prendre au fond de sa bouche.

Après avoir enlevĂ© mon boxer et l’avoir jetĂ©, j’Ă©tais complètement nue. Erem a lĂ©chĂ© ma bite pendant un long moment, en profitant. de temps en temps, il me suçait les couilles, et parfois en me lĂ©chant, il glissait et jouait du fond de mes couilles jusqu’Ă  mon trou. J’Ă©tais comme voler au-dessus des nuages avec le plaisir que j’avais. puis il s’est de nouveau tournĂ© vers ma bite, en mettant presque tout dans sa bouche et en la retirant, en faisant la moue et en la suçant, en suçant comme des tasses Ă  sucer. Ă€ ce moment-lĂ , j’Ă©tais super avec ma voix gĂ©missante, bĂ©bĂ©, lèche-la plus vite, mets-les tous dans ta bouche, très gentil, continue, je tenais tes cheveux et me pendais.

Je me suis levĂ© tout de suite, remettant ma bite dans sa bouche alors qu’il Ă©tait Ă  genoux. Je la tenais par la tĂŞte, entrant et sortant rapidement de sa bouche, appuyant pour l’insĂ©rer tout le long. ses yeux se dĂ©chiraient, il avait l’impression de s’Ă©touffer, son haleine Ă©tait Ă©touffĂ©e et la salive de sa bouche suintait autour de ma bite. En bavardant, il a dit qu’il aimait ça fort, alors je lui donnais ce qu’il voulait. J’ai rentrĂ© ma bite Ă  fond et j’ai attendu pendant que je me penchais et que je giflais fort sur sa hanche exposĂ©e, lĂ  oĂą la robe avait Ă©tĂ© relevĂ©e et qu’elle l’apprĂ©ciait et hurlait de plaisir.

J’ai soudainement tirĂ© ma bite et me suis penchĂ© et l’ai pressĂ©e contre ses lèvres pendant que je l’embrassais fort, le dĂ©posant sur le tapis et me mettant entre ses jambes. Sa robe avait Ă©tĂ© relevĂ©e et sa bite et son trou du cul Ă©taient devant moi parce qu’elle ne portait pas de culotte. J’ai pressĂ© ses jambes en arrière et levĂ© ses hanches en l’air, son trou du cul serrĂ© avait fière allure devant moi. Quand j’ai appuyĂ© sur ma langue et que j’ai commencĂ© Ă  la lĂ©cher, il a retenu son souffle et a gĂ©mi: “Tu es gĂ©nial, lèche-la, mon amour, oui.”Je jouais avec son trou en faisant aller et venir ma langue, en lĂ©chant ses cĂ´tĂ©s et en essayant de l’enfoncer de temps en temps, il gĂ©missait pendant que je lĂ©chais, j’avais de plus en plus chaud quand j’entendais sa voix. Quand je me lĂ©chais la langue de temps en temps et que je la glissais jusqu’Ă  ses couilles et sa bite, il appuyait sur ma tĂŞte et me poussait Ă  retourner dans son trou. lĂ©cher son trou du cul avec plaisir et le lĂ©cher mouillĂ©,

Au bout d’un moment, j’ai arrĂŞtĂ© de lĂ©cher et je me suis penchĂ© sur lui et je l’ai embrassĂ© Ă  nouveau sur les lèvres, sentant ton souffle sur mon souffle, j’ai dit que je voulais te baiser, maintenant je veux ĂŞtre Ă  l’intĂ©rieur de ton trou Ă©troit. Il hocha la tĂŞte et je reculai et m’allongeai sur le sol. Erem s’est levĂ© et a enlevĂ© ce qu’il portait et la pièce Ă©tait complètement nue comme moi. Puis il a apportĂ© du lubrifiant par la fenĂŞtre voisine et j’ai mis le prĂ©servatif sur ma bite Ă  ce moment-lĂ . la crème erem a Ă©tĂ© appliquĂ©e gĂ©nĂ©reusement sur ma bite d’abord, puis sur son trou. Il s’est assis sur mes genoux en position Ă  califourchon, a attrapĂ© ma bite avec sa main, l’a mise dans son trou et a commencĂ© Ă  s’asseoir tranquillement. il se dĂ©battait en premier lieu et poussait et reculait. Moi, par contre, je m’impatientais par le bas et poussais ma bite pour pouvoir l’insĂ©rer le plus tĂ´t possible. il m’a freinĂ© et a pris le contrĂ´le, lentement et avec de la pratique en prenant ma bite. Quand il est finalement entrĂ© Ă  l’intĂ©rieur, j’ai gĂ©mi “ohh” et il attendait juste qu’elle s’y habitue. “Trop grand”, m’a-t-elle chuchotĂ©, le visage tendu et tendu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2024 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich für deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, Brünetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrà gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc… Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente! mobile-3 mobile-4 mobile-5 mobile-6 mobile-7 mobile-8 mobile-9 mobile-10 mobile-11 mobile-12 mobile-13 mobile-14 mobile-15 mobile-16 mobile-17 mobile-18 mobile-19 mobile-20 mobile-21 mobile-22 mobile-23 mobile-24 mobile-25 mobile-26 mobile-27 mobile-28 mobile-29 mobile-30 mobile-31 mobile-32 mobile-33 mobile-34 mobile-35 mobile-36 mobile-37 mobile-38 mobile-39 mobile-40 mobile-41 mobile-42 mobile-43 mobile-44 mobile-45 mobile-46 mobile-47 mobile-48 mobile-49 mobile-50 mobile-51 mobile-52 mobile-53 mobile-54 mobile-55 mobile-56 mobile-57 mobile-58 mobile-59 mobile-60 mobile-61 mobile-62 mobile-63 mobile-64 mobile-65 mobile-66 mobile-67 mobile-68 mobile-69 mobile-70 mobile-71 mobile-72 mobile-73 mobile-74 mobile-75 mobile-76 mobile-77